Sharon, Teddy et le berceau Kokono

Partagez cet article

Sharon Nakayenga, 20 ans, vit avec son fils Abdu Malik Kayenje, 3 mois, dans le quartier informel de Kawempe, à Kampala, Ouganda, où manque l’accès à l’assainissement et où le paludisme sévit. Pour protéger sa santé et prendre soin de son enfant, Sharon est accompagnée par Teddy, agente de santé communautaire, et utilise un produit innovant : le berceau Kokono.

Pendant la saison des pluies, il est assez difficile de se rendre chez Sharon car les sentiers servent également de voies navigables et sont généralement remplis de flaques d’eau. Devant la porte de leur logement aux murs humides, une file de jerrycans se forme. La mère de Sharon vend de l’eau comme source de revenus. Le bébé de Sharon dort paisiblement dans un berceau orange recouvert d’un filet blanc au bout du couloir.

“Ici, la gestion des déchets est mauvaise, les tranchées sont un gros problème car elles se remplissent d’eau et de déchets pendant la saison des pluies ; c’est dangereux pour nous”, déclare Sharon.

Dans de nombreux quartiers informels, l’accès à des installations sanitaires de base constitue un défi de taille et pour les jeunes mères comme Sharon, élever un enfant dans cet environnement n’est pas facile. Les familles sont chroniquement exposées aux maladies comme le choléra et la diarrhée qui peuvent se propager très rapidement. Sans compter la prolifération des moustiques du fait de l’eau stagnante qui accroit les risques de contracter le paludisme, surtout pendant la saison des pluies.

Très tôt après sa naissance, le fils de Sharon est tombé malade. Il avait contracté le paludisme et avait dû être transporté en urgence pour être soigné au centre de santé local.

En Ouganda, le paludisme tue plus que le VIH/SIDA

L’Ouganda a l’un des taux d’incidence du paludisme les plus élevés au monde, avec 478 cas pour 1 000 habitants par an. C’est également la principale cause de maladie et de décès en Ouganda et est responsable de jusqu’à 40 pour cent de toutes les visites ambulatoires, de 25 pour cent des admissions à l’hôpital et de 14 pour cent de tous les décès à l’hôpital.

Le taux de mortalité dû au paludisme en Ouganda est estimé entre 70 000 et 100 000 décès par an, un bilan qui dépasse celui du VIH/SIDA. (Source : WHO World Malaria Report 2022).

Kokono : un berceau qui change la donne

Sharon a reçu un berceau Kokono lorsque son enfant avait deux mois. Ce produit d’innovation sociale, développé par De-LAB, est fabriqué en plastique biodégradable et assemblé localement en Ouganda. Il est rigide, recouvert d’une moustiquaire, lavable et vendu à un prix accessible aux communautés à faibles revenus. Il offre un espace sûr pour les bébés de jour comme de nuit.

“Le berceau Kokono m’a beaucoup aidé car je l’utilise pour donner le bain au bébé ainsi que pour l’endormir, même à l’extérieur, je peux faire mon travail sans me soucier de mon bébé car je place toujours le bébé à proximité dans le berceau.”

Le berceau est distribué dans le cadre d’un programme d’action sociale et sanitaire ciblant les familles qui vivent, comme Sharon, dans des quartiers informels où les problèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement ont un impact sur la santé des enfants dans les 12 premiers mois de vie.

Photo : Teddy Lutaaya, 44 ans, bénévole de santé communautaire, rend visite à Sharon et à sa famille dans la zone de Kazo Angolla Corner Zone à Kawempe, Kampala, en route pour faire des visites à domicile.

 

L’accompagnement précieux de Teddy, bénévole de santé communautaire

Sharon est tombée enceinte à 19 ans. Dès le début de sa grossesse, elle a reçu la visite de Teddy Lutaaya, bénévole de santé communautaire qui l’a mise en relation avec un centre de santé local pour les soins prénatals. Puis, à la naissance de son fils, elle l’a suivi dans l’utilisation du berceau Kokono.

“Teddy m’a aidé de plusieurs manières, par exemple en me conseillant sur l’alimentation et l’allaitement de mon bébé, en me soutenant et en me guidant sur la façon de prendre soin du bébé. Elle me rend également visite à maintes reprises pour vérifier comment nous allons en matière de santé.”

Dans les quartiers informels comme Kawempe, l’accès à des soins de santé de qualité est souvent limité, ce qui augmente les risques auxquels sont confrontées les mères. Les volontaires de santé communautaire comme Teddy jouent donc un rôle essentiel en aidant les jeunes mères à accéder aux informations et les référer vers des services en matière de santé sexuelle et reproductive et de soins prénatals.

Sachant que son bébé est mieux protégé, et maintenant mieux informée sur ses options de planning familial, Sharon reprend ses projets personnels. Elle souhaite reprendre une formation en coiffure, puis trouver un emploi pour soutenir sa mère et scolariser son fils.

“Je tiens à remercier Amref de nous avoir donné un berceau Kokono parce que cela a aidé mon bébé, [le] conseil que je donne aux mères, qu’elles aient ou non Kokono, est de bien prendre soin de leurs bébés pour qu’ils soient en bonne santé et heureux. Le bébé est la fierté des mères !” nous témoigne Sharon en câlinant son petit de 3 mois.

Protéger les bébés, créer des emplois locaux et autonomiser les mères et les familles, pour transformer la santé de manière durable : c’est toute l’approche d’Amref Health Africa !

 

Note : Kokono est une marque déposée. Le berceau Kokono est développé par De-LAB.